🤕 ARRÊT MALADIE VS AT/MP DURANT LA PERIODE D’ESSAI 🤕

jeudi octobre 5, 2023
Accueil > Blog > 🤕 ARRÊT MALADIE VS AT/MP DURANT LA PERIODE D’ESSAI 🤕

🤒 ARRÊT MALADIE

💡 Si vous tombez malade durant la période d’essai, cette période est prolongée. La prolongation est égale à la durée de l’absence.

📅 Elle est comptée en jours calendaires, sauf si des dispositions conventionnelles spécifiques s’appliquent.

➡️ Par exemple, pour un salarié avec 4 mois d’essai qui sera arrêté 2 semaines après 1 mois d’activité, la période d’essai sera prolongée de 2 semaines.

➡️ Pour un salarié avec 4 mois d’essai, arrêté pendant 2 semaines, 1 semaine avant la fin de l’essai, la période d’essai est prolongée d’une seule semaine qui n’a pas été effectuée.

🛠 AT/MP

💡 Si vous avez un accident du travail ou une maladie professionnelle durant l’essai, la période est également prolongée.

📅 La prolongation est égale à la durée exacte de l’absence, comptée en jours calendaires, sauf dispositions conventionnelles contraires. La rupture de la période d’essai pendant la suspension à cause de l’accident ou de la maladie professionnelle est interdite.

⚠️ Cependant, en cas de faute grave de votre part, l’employeur peut rompre le contrat pour d’autres motifs, en respectant la procédure appropriée.

⚡ Après votre retour, la rupture anticipée de la période d’essai redevient possible selon les conditions habituelles.

➡️ Pour un salarié avec 4 mois d’essai, arrêté en cas d’AT/MP 2 semaines après 1 mois de travail, sa période d’essai sera prolongée de 2 semaines.

➡️ Pour un salarié avec 4 mois d’essai, arrêté en cas d’AT/MP 2 semaines avant la fin de sa période d’essai à cause d’une maladie professionnelle, la prolongation sera d’une semaine seulement.

Partager cet article