💁‍♀️ LE NOUVEL ENJEU DE QUALITE DE VIE ET CONDITIONS DE TRAVAIL (QVCT) : LA SANTE MENTALE DES SALARIES 💁‍♀️

vendredi juillet 8, 2022
Accueil > Blog > 💁‍♀️ LE NOUVEL ENJEU DE QUALITE DE VIE ET CONDITIONS DE TRAVAIL (QVCT) : LA SANTE MENTALE DES SALARIES 💁‍♀️

❓ La QVCT, c’est quoi ?

 

Depuis l’ANI du 9 décembre 2020 sur la santé au travail, la QVT est devenue la QVCT : on ne parle désormais plus de « qualité de vie au travail », mais de « qualité de vie et des conditions de travail ». La QVCT, c’est un acronyme, qui signifie Qualité de Vie et Conditions de Travail. Elle descend directement de la QVT (Qualité de Vie au Travail) qui avait été définie en 2013 par l’ANACT comme “les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail et la performance globale”. La QVCT ne modifie en rien cette définition : en clair, il s’agit simplement d’une nouvelle dénomination, qui met l’accent sur les conditions de travail.

 

❓ Comment le travail affecte-t-il la santé mentale des salariés ?

 

Certains facteurs impactent la santé mentale des collaborateurs d’une entreprise, on peut notamment faire référence à une faible autonomie au travail, une incertitude sur l’avenir au sein de l’entreprise, ou encore des conflits non-résolus.

 

❓ Pourquoi y faire attention ?

 

D’abord, il s’agit d’une obligation légale puisque l’article L4121-1 du Code du travail prévoit que « l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. […]. L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes ».

 

En outre, faire plus attention à la santé mentale de ses salariés permet d’augmenter la productivité de son entreprise, et de favoriser son attractivité.

 

❓ Quelles actions mettre en place ?

 

Le site Culture RH propose 4 étapes essentielles pour améliorer la santé mentale de vos collaborateurs.

 

1ère étape : réaliser un diagnostic de l’entreprise (horaires, méthodes de management, équilibre vie professionnelle/vie personnelle…)

 

2ème étape : consulter le CSE ou le CSSCT

 

3ème étape : consulter les salariés (boîte à idées, réunion de groupe)

 

4ème étape : mettre en place d’actions et d’indicateurs de suivi, afin de s’assurer de leur efficacité. En guise d’exemple, vous pouvez remettre à jour votre système de management, mettre en place des team building, une politique de formation…

 

Source : https://culture-rh.com/prevention-sante-mentale-collaborateurs-qvt/

Partager cet article